Le rôle des éléments

Souvent, vous nous posez la question sur le rôle des éléments, nous n’allons pas aborder la question des matériaux, mais simplement celle des éléments à appliquer pour telle ou telle pathologie. Cette liste est non exhaustive et peut être affinée par votre propre expérience.

La barre rétro capitale galbée

Elle prend au niveau de la partie antérieure des cols métatarsiens. Elle présente comme indication principale une décharge globale des articulations métatarsophalangiennes et pour élonger les orteils. On l’emploie particulièrement pour tout ce qui est métatarsalgies, formation de pieds creux, mise en décharge des têtes médianes (durillons, cors, verrues, sésamoïdite, etc.).

Elle peut être en liège (rare), plus souvent en mousse viscoélastique. Le but est d’avoir une décharge importante des têtes méta et peut être complétée d’un ARC à renflements médians afin de mettre en évidence les décharges de l’avant pied au niveau des têtes médianes comme dans l’avant pied rond par exemple

L’appui rétro capital

La BRC peut être individualisée par un ARC médian où cette fois-ci ce n’est plus l’ensemble de la palette méta qui sert de limite antérieure  mais simplement les 2ème, 3ème et 4ème têtes. Il a pour but de suppléer à une déficience du 1er rayon.

On l’emploie plus particulièrement dans une décharge médiane avec une douleur ponctuelle comme un syndrome de Morton par exemple. Il est en liège très rarement mais plus souvent en matériau latexé.

Le soutien de voûte

Appelé aussi l’hémi coupole interne, la voûte ou soutien de l’arche, il compense les chutes du medio tarse, soutien plantaire confortable et pour les troubles de la circulation.

Ayant un sommet convexe de dedans et dehors et d ‘arrière en avant avec le point culminant à la hauteur du tubercule du scaphoïde. Il démarre à la tête de M1 et terminant dans sa partie postérieure à l’aplomb du sustentaculum tallie du calcanéum.

On peut avoir une variante au niveau de l’ante position de l’hémi coupole lorsque nous avons un métatarsus varus ou dans le cas de maintien de la tête méta.

La cuvette talonnière stabilisatrice (anneau talonnier de Schwartz)

Elle stabilise l’arrière pied et a un but purement mécanique, elle retient la partie postérieure de la semelle en évitant de glisser en avant dans la chaussure dans des chaussures fermées. On l’emploie pour les instabilités de l’arrière pied, séquelles d’entorses, entorses récidivantes, tout ce qui est hyper laxité au niveau de l’arrière pied.

Elle présente un profil légèrement concave vers le haut jusqu’à la limite antérieure. Elle a la forme d’un fer à cheval et peut avoir des effets supinateurs comme pronateur en cas d’entorses des ligaments externes de la cheville.

Le coin supinateur postérieur

Il corrige les valgus, soit comme compensation de correction du valgus postérieur avec une dérotation interne du membre inférieur, une compensation de la gibbosité du bassin. On l’utilise pour tous les troubles postérieurs du tarse, à savoir le valgus calcanéen.

Matériau liège aggloméré, caoutchouc à partir du sommet en plan incliné dedans en dehors.

Le coin pronateur postérieur

Le coin pronateur postérieur se situant dans la partie externe du pied à l‘opposé du coin supinateur postérieur.

La bande de varus

C’est un coin pronateur prolongé sur la partie antérieure de la 5ème tête. Prolongé jusqu’à l’articulation de Lisfranc externe mais encore au niveau de la tête du 5ème méta. On l’emploie dans les forts pieds creux varus avec une douleur vive récidivante le long de la gaine péronière stabilisatrice active de la cheville.

Le coin pronateur antérieur

Il a comme indication principale la correction, compensation, la mise en supination du tarse antérieur, la dérotation externe du membre inférieur et compensation.

Matériau liège aggloméré ou caoutchouc.

À partir du sommet plan incliné dehors en dedans puis convexe sur les cols métatarsiens en plan incliné.

L’élément stimulateur du gros orteil

Il s’emploie pour provoquer une pronation du métatarse et tarse antérieur, pied plat valgus postural avec des répercussions sur l’attitude de l’ensemble du pied dans des rotations internes fémorales. Ne se met que pour les pieds plats avec rotation interne fémorale avec un test de jack positif (il s’agit de mettre en tension le long fléchisseur propre du gros orteil et par réaction un cambrement de l’arche interne par l’effet de la tension de ce tendon). Matériaux liège aggloméré le plus souvent ou caoutchouté. Profil en plan incliné en dedans et en dehors puis en avant et en arrière.

Les sous capitaux

Dans un matériau amortissant pour lutter contre la disparition des capitons plantaires pour les pieds artéritiques. Déjà la base viscoélastique répond à  ce problème et nous les employons pour l’accentuation de cuvette de décharge sur les têtes médianes pour les problèmes d’hyper appui.

Le sous diaphysaire

Pour éviter la formation des griffes d’orteil. Il se place entre P1 et P2 des orteils médians afin de les garder dans l’alignement.

La talonnette

La talonnette liège s’utilise dans les cas de perte de longueur du segment jambier. En mousse, on l’utilise dans les pathologies achilléenne pour jouer un rôle d’amortissant avec une logette due aux épines calcanéennes.

Nous vous rappelons que tous ces éléments peuvent être dans le matériau de votre choix, mais plus particulièrement le viscoïde et mousse latexé qui donnent la réponse la plus probante.
Nous vous proposons différentes bases, viscoélastique principe ORTHOSTEDA® , soit une base cuir plus classique, peau synthétique ou résine. Lors de vos commandes si nous n’avons aucune indication de votre part, nous réaliserons automatiquement les semelles sur base viscoélastique principe ORTHOSTEDA®.

Les revêtements peuvent être soient tissu, Sorbotane, cuir, chevreau, porc, viscoélastique de différentes densités et couleur qui sont à votre choix. Cette liste est non exhaustive et modulable selon vos demandes et prescriptions.